Logos 6 : présentation des nouveautés

Alors que la version 11 d'Accordance vient de sortir (présentation à venir), Logos a pris les devants en sortant sa version 6 le 27 octobre dernier. En attendant la mise à jour de mon comparatif, voici mes premières impressions sur la dernière version d'un des meilleurs logiciels bibliques. 

[Didier Fontaine a produit une présentation complémentaire, que l'on peut consulter ici]
Découvrez les nouveautés en vidéo :

Pas de révolution, mais des évolutions intéressantes... et pas mal de nouveaux gadgets !

L'utilisateur de Logos 5 ne sera pas dépaysé en découvrant la version 6 du logiciel : l'interface est quasi-identique et les fonctions majeures restent inchangées. Je n'ai pas constaté de véritable amélioration par rapport aux défauts de Logos : le logiciel est toujours aussi lent et gourmand en ressources matérielles, par rapport à ses concurrents ; même si le complètement automatique (ou autocomplétion) des requêtes a été amélioré, la formulation de requêtes complexes est toujours aussi... complexe ; enfin, j'ai même eu droit à de nouveaux bugs (qui seront probablement résolus par les lourdes mises à jour quotidiennes du logiciel !).

Toutefois, le passage de Logos 5 à 6 n'est pas qu'une affaire de marketing : la nouvelle version est livrée avec de nombreuses nouvelles fonctions (rendez-vous ici pour une présentation sur le site de l'éditeur, ou ici pour une série de vidéos). Certaines sont de véritables évolutions bien faites et utiles : j'en mentionnerai quelques unes dans la suite de ce post. D'autres fonctions sont plus de l'ordre du gadget ou ne sont pas toujours bien finies. C'est le cas du nouvel Atlas interactif qui, en dehors de belles cartes en rapport avec la vie de Jésus, ne propose pas grand chose d'autre !

Une médiathèque électronique

Comme je l'ai expliqué dans mon comparatif de logiciels bibliques, l'éditeur de Logos a fait de le choix de développer son logiciel pour en faire une sorte de super-bibliothèque électronique composée d’éditions de textes anciens, d’ouvrages exégétiques et théologiques. Avec Logos, on achète des textes, commentaires, dictionnaires et ouvrages divers que Logos a préalablement transformés en bases de données (analyse morphologique, étiquettes syntaxiques, etc.). Le logiciel permet de faire des recherches informatiques parmi ces documents mais surtout, il les met en relation grâce à des liens hypertextes ou par des outils très performants qui compilent automatiquement les différentes données contenues dans sa bibliothèque au sujet d’un passage biblique, d’un thème ou d’un mot.

La version 6 du logiciel évolue encore davantage dans ce sens. Logos 6 est d'une part plus performant dans l'indexation et la mise en relation des ouvrages de la bibliothèque, grâce à de nouveaux outils. L'outil Factbook regroupe ainsi les données concernant un personnage, un lieu, un concept ou un événement biblique. D'autre part, Logos 6 ne se contente plus d'être une bibliothèque électronique, il devient une véritable médiathèque. L'éditeur renforce son offre en matière d'images en rapport avec la Bible, mais il développe également des outils audio. Une nouvelle fonction permet ainsi de rechercher les "média" qui nous intéressent. Une autre permet d'exporter en quelques clics une image, un verset biblique ou un extrait de livre vers une présentation Powerpoint.

De nouveaux outils pour la critique textuelle

Mon comparatif soulignait que Logos avait du retard quant à la critique textuelle du Nouveau Testament par rapport à ses concurrents. Ce retard a été rattrapé ces dernières semaines grâce à la sortie (enfin !) de l'apparat critique du NA28 et de celui du CNTTS pour Logos. De plus, Logos 6 arrive avec une nouvelle fonction intitulée "Textual variants" regroupant et classant les informations de notre bibliothèque au sujet de la critique textuelle pour un verset ou un passage donné : apparats critiques, commentaires textuels, éditions de textes anciens, transcriptions de manuscrits et même, pour le Nouveau Testament, un lien vers les images des manuscrits. Parmi les commentaires textuels, on retrouvera le tout nouveau Lexham Textual Notes on the Bible qui explique brièvement - pour des non spécialistes - les difficultés majeures de critique textuelle pour l'ensemble de la Bible.

(La vidéo ci-dessous démarre automatiquement à 2:07, au chapitre concernant l'outil "Textual Variants")

 

Des propositions d'analyse structurelle du texte biblique

Parmi les nouveautés, on appréciera la possibilité de disposer le texte du Nouveau Testament (en grec ou en anglais) de manière à faire ressortir la structure des phrases du texte original. Dans ce domaine, Logos n'en est certes pas à son coup d'essai : le logiciel proposait déjà plusieurs outils disposant le texte biblique sous forme de diagrammes syntaxiques. Toutefois, ce nouvel outil, intitulé "plans propositionnelles" [sic !], a le mérite de proposer une structure facile à lire et à comprendre.

Dans la même veine, l'outil "Psalms Explorer" propose une belle analyse structurelle de chaque Psaume biblique. De plus, cet outil classe les différents Psaumes par type, par auteur, ou par thème. Ainsi, il est facile de rechercher les divers Psaumes abordant un thème donné et de visualiser leur emplacement dans le psautier.

(La vidéo ci-dessous démarre automatiquement au chapitre concernant l'analyse structurelle)

 

Des outils d’analyse sémantique encore plus performants

Logos est le seul logiciel biblique proposant des bases de données qui prennent en compte non seulement la « forme » d’un mot mais aussi son « sens ». Or, comme je le rappelais dans mon comparatif (voir § 6°) b), p. A19), la recherche linguistique a montré que l’étude d’une forme lexicale a ses limites : pour parler d’une même chose, un auteur biblique peut employer divers mots (des synonymes) ; inversement, un même mot peut avoir des sens très différents (polysémie d’un mot). Avoir accès à des bases de données bibliques qui tiennent compte du sens des mots selon leur contexte est un véritable trésor, fruit d’un immense travail sur tout le texte biblique en hébreu et en grec.

La bonne nouvelle c’est que Logos 6 a encore amélioré ses bases de données sémantiques et augmenté les possibilités de recherches sémantiques :

  • Logos 5 permettait de faire des recherches dans le NT par « domaine sémantique » selon la classification du dictionnaire de Louw et Nida.  La version 6 intègre, en plus de cela, la possibilité de faire des recherches selon la classification du dictionnaire sémantique développé par Logos, et ce, pour l’ensemble du texte biblique hébreu et grec. Ainsi, il est désormais facile de rechercher rapidement la mention d’un concept particulier dans l’ensemble du texte biblique.
  • Logos 5 intégrait déjà des fonctions de recherche par « clause » permettant de rechercher les mentions d’un lieu, d’une personne ou d’une chose dans le texte biblique, quelle que soit la façon dont il est mentionné. Par exemple, si vous recherchiez la personne « Jésus », le résultat incluait tous les titres possibles donnés à Jésus (Christ, Fils de l’homme, Fils de Dieu, etc.) et même les versets où Jésus serait un sujet non mentionné d’un verbe, ou encore désigné par un pronom personnel (lui, il, etc.). De plus, vous pouviez préciser votre recherche en stipulant le rôle syntaxique du mot que vous cherchiez (sujet, objet, etc.) ou son association éventuelle avec un verbe donné. Désormais, il est également possible de préciser le « rôle sémantique » du mot que vous cherchez. La syntaxe permet de déterminer le fonctionnement grammatical d’une phrase, mais pas forcément le rôle sémantique d’un mot. Par exemple, les phrases suivantes ont le même sens : « Jésus a été baptisé par Jean » ; « Jean a baptisé Jésus » ; « Jean a donné le baptême à Jésus ». Dans ces trois phrases, « Jésus » a le même rôle sémantique : il est le bénéficiaire du baptême. Pourtant, d’un point de vue syntaxique « Jésus » est, selon les exemples, sujet, complément d’objet direct ou complément d’objet indirect du verbe de la phrase. Une recherche sémantique permettra de trouver rapidement toutes les mentions bibliques du baptême de Jésus (l’exemple est présenté en anglais ici). [Si vous voulez en savoir plus sur les « rôles sémantiques », l’article de Wikipédia introduit bien le sujet.]
  • Notons également la possibilité de faire une recherche en limitant la recherche aux paroles d’une personne donnée. Par exemple, si vous souhaitez chercher dans l’AT, toutes les paroles attribuées à Dieu au sujet de l’amour, vous pouvez rechercher les mots de la racine אהב (aimer) en précisant que l’orateur est « Dieu ».

Signalons enfin que Logos 6 fournit encore davantage d’informations lexicales, syntaxiques et sémantiques sur les mots du texte biblique, soit par clic droit sur un mot, soit via l’exceptionnelle fonction « étude de mots ».

(La vidéo ci-dessous démarre automatiquement au chapitre concernant les fonctions de recherche sémantique)

 

De nouveaux outils pour explorer la littérature des milieux bibliques

Logos 6 propose deux nouveaux modules particulièrement utiles pour l’étude du contexte historique de la Bible.

Le premier, intitulé « Ancient Literature », est accessible via la fonction « guide d’un passage ». Il indique un nombre impressionnant de références de la littérature ancienne en lien avec le passage biblique sélectionné. Les références sont d’une part classées par type, selon qu’il s’agisse d’une citation du passage biblique, d’une allusion à ce passage, où qu’elles abordent un thème similaire à celui du passage biblique. D’autre part, les références sont classées par corpus et couvrent les écrits du Proche-Orient ancien, les manuscrits de la mer Morte, les « pseudépigraphes », les écrits de Philon, ceux de Josèphe, la littérature rabbinique, la bibliothèque de Nag Hammadi, les Pères apostoliques et les Pères de l’Eglise ! Toutes les références sont dotées de liens hypertextes vers les écrits en question (les liens ne fonctionnant que si vous avez ces écrits dans votre bibliothèque Logos).

Le deuxième outil, intitulé « Cultural Concept », est accessible également via le « guide d’un passage » ou plus directement via l’outil « Factbook ». Il donne une courte définition d’un « concept culturel » mentionné dans la Bible, comme, par exemple, le « déluge » ou la notion d’ « alliance ». Surtout, cet outil recense toutes les ressources de notre bibliothèque qui peuvent nous aider à comprendre ce « concept culturel » : en priorité les références de textes anciens mais aussi les entrée de dictionnaires ou d’encyclopédies bibliques.

(La vidéo ci-dessous démarre automatiquement au chapitre concernant les fonctions "Ancient Litterature" et "Cultural Concept")

Si vous aviez Logos 5, vous pourrez bénéficier d’une mise à jour gratuite de l’interface, qui ne sera disponible qu’en février prochain. Mais cette mise à jour gratuite n’intègrera pas les nouvelles fonctions de Logos 6 : pour en bénéficier, il faudra mettre la main à la poche ! 

Pour décourvir les différentes manières de passer de Logos 5 (ou précédents) à Logos 6, voir ici.

Cette présentation a été réalisée à partir du pack "Biblical Languages" de Logos 6. Certaines des ressources apparaissant dans la vidéo ne font pas partie de ce pack : c'est le cas en particulier des Bibles en français qui sont celles du pack "Clé-Découverte".

2 Responses

  1. DIdier Fontaine

    Bravo pour cette excellente présentation. Pour ma part, je suis surtout impressionné par les outils d’analyse sémantique. C’est vraiment un travail extraordinaire. Si l’on peut regretter que le démarrage de l’application soit toujours très lent, ou que les mises à jour récurrentes plombent parfois l’utilisation, il faut surtout remarquer que seul ce logiciel permet des recherches sémantiques illustrant l’emploi précis des mots.

Laissez un commentaire